Charles BAILLS (1er Détachement). 

 

Charles Baills (1er détachement) - Coll° Jacques Baills.

 

Le Sergent Charles Baills est né le 14 décembre 1921 à Perpignan ( Pyrénnées Orientales). Engagé volontaire pour une durée de 4 ans à compter du 8 Mai 1941, il est incorporé à la base de Salon de Provence. Il rejoint Oran (Algérie) le 6 Juillet 1941.

Il fait partie du 1er détachement de personnels Français envoyé en formation aux Etat-Unis. Du 15 Juin 1943 au 13 Juin 1944, il passe du statut d'élève pilote à celui de Pilote de Chasse ; avec neuf de ses camarades il effectue sa transformation sur P-47 Thunderbolt à Thalahassee (Floride), avant de retourner en Afrique du Nord.

Affecté au G.C.II/3 " Dauphiné" , 2eme escadrille le 14 Juin 1944, il rejoint son groupe à Alto en Corse le 1er Juillet 1944.

Lorsqu'il dispararait, le 26 Août 1944, il totalise 336,35 heures de vol, dont 50,20 heures en vol de guerre en 21 missions de combat.

Celles ci l'ont emmené au-dessus de l'Italie et de la France, notamment sur le Vercors, le 31 Juillet 1944, puis sur la zone du débarquement de Provence enfin sur la Vallée du Rhône.

 "Charles Baills La dernière mission " (Extrait plaquette commémorative).

 

Par décision N° 108 du 30 Octobre 1944, le Sergent Charles Baills a été cité à l'ordre de l'Armée de l'Air Française à titre posthume:

"Jeune Sous-Officier récemment affecté au Groupe, qui s'était fait remarquer par son allant, son sang froid et son adresse. Avait participé à de nombreuses missions sur le front d'Italie et le Sud de la France dans des conditionsrendues dangereuses par l'intensité et la précision de la D.C.A.

A trouvé une mort glorieuse, le 26 Août 1944, en attaquant un objectif ennemi sur le territoire Français.Totalisait 50h20 de vol en 21 missions de guerre".

  CFPNA:  Thalahassee 15.03.1944 - Coll° AFHRA.

(de G à dte - Debouts): Michel Mechineau - Roger Leboucher - Georges Billot - Jacques Allain - Robert Duguet - Roland Hoche - Charles Baills - Jean Lacassie.

Accroupis : Raymond Galibert - Louis Raoust - Lt Williams Mathews - Lt Felix.

CFPNA:  OTU - Les dix sélectionnés - Coll° Jacques Baills.

(de G à dte Debouts) : Georges Billot - Roland Hoche - Michel Méchineau - Roger Leboucher - Robert Duguet - Jacques Allain.

(Accroupis): Raymond Galibert - Charles Baills - Louis Raoust - Jean Lacassie.

 

Le "P-47" du Sergent Baills enfin retrouvé ... (Vigie 46 extraits.)

Le 26 Août 1944 disparaissait le sergent Charles Baills aux commandes de son "P-47", au cours d'une mission de bombardement sur la vallée du Rhône. L'épave de son avion fit pendant cinquante ans l'objet de multiples investigations. Récit d'une longue recherche enfin aboutie.

 

Le 26 Août 1944 il fait très chaud. Le temps est même orageux en certains points de la Vallée du Rhône. Les troupes Allemandes, en retraite à la suite du débarquement de Provence (15 Août) sont bloquées dans la poche de Montélimar. Mais vers 08H00, les chars de la 11ème Panzer Division, accompagnés de quelques éléments d'infanterie, dégagent la route. Les colonnes se remettent en marche vers le Nord. L'artillerie américaine, qui s'est avancée dans la forêt de Marsanne, les prend à partie et leur inflige de lourdes pertes. L'aviation alliée multiplie ses sorties toute la journée dans le secteur. A 8H50 huit "P47" du groupe "NAVARRE" décollent de Corse pour intervenir sur Bagnols sur Cèze. A 10H30, huit autres "P47" du groupe "LAFAYETTE" viendront opérer sur Montélimar - Valence - Saint Rambert d'Albon, alors qu'à 18H45 le "DAUPHINE" se retrouve sur la rive droite du Rhône et attaque une colonne de camions vers Bagnols sur Cèze. Puis les huit "Thunderbolts" dégagent à l'Ouest, à hauteur de Barjac (Gard).

C'est en survolant ce secteur après leur regroupement que le Sergent Charles Baills repère deux véhicules dissimulés près d'un petit chemin . Il demande au chef du dispositif l'autorisation de les attaquer. Autorisation accordée...

Malheureusement au cours de la manoeuvre, l'appareil équipé de réservoirs supplémentaires part en vrille et percute. Une colonne de fumée noire ne laisse aucun doute à ses camarades, dont les plus proches n'ont vu aucun parachute se détacher.

Revenus en Corse, ils enregistrent consternés la disparition du Sergent Baills au Sud de Barjac. Ce point de détail qui n'est pas inexact en lui même retardera cependant de plusieurs années la découverte de l'appareil en réalité au Sud d'Uzès, dans les gorges du Gardon. 

Gorges du Gardon - Coll° Joël Blanc . Gorges du Gardon - Coll° Joël Blanc.

 Gorges du Gardon - Hiver 2003.

 

ARSA

Malgrès plusieurs enquêtes de gendarmerie menées depuis 1945 et de nouvelles recherches réalisées en 1975, 1985 et 1986, le lieu d'impact réel ne fut découvert qu'en 1994 grâce à un témoignage d'un habitant d'Uzès, cinquante ans et un jour après les faits... Inhumé sous une identité érronnée, seule une étude scientifique a permis d'identifier Charles Baills et de restituer ses cendres à sa famille en 1995.

Aujourd'hui une équipe de bénévoles passionnés souhaite que le nom de Charles Baills soit enfin apposé sur un monument aux morts et qu'un hommage officiel soit rendu à ce jeune pilote mort pour la France. Une cérémonie dans le village de Poulx (30) s'est tenue le 18 septembre 2004, en présence des autorités, membres de la famille et anciens aviateurs Français.

 

Retour Album G F LAVERDET. Plan du Site. Vers Armand Massimi.

Accueil - Home Page.

Copyright © - P. LAVERDET - 2001/2017.

E-mailWebmestre.