PRIMARY TRAINING, HAWTHORNE FIELD (South Carolina).

Après la fermeture du centre de formation de Tuscaloosa (Alabama) fin 1944, le Primary Training est transféré à Orangeburg, petite ville de Caroline du Sud. La "Hawthorne School of Aeronautics" (2162nd AAFBU) fait partie de ces écoles privées sous contrat avec l'US Air Force ouvertes dès 1941. Les moniteurs sont exclusivement des pilotes civils chevronnés. Pendant ces quatre ans d'existence, elle formera officiellement 5 924 cadets Américains et Français.

A l'identique de Tuscaloosa, la monture utilisée pour l'écolage de base est le rustique Boeing PT-17. Les pourcentages d'élimination sont légèrement inférieurs à ceux des cadets Américains. Les moniteurs sauront prendre en compte les handicaps des élève-pilotes Français (éloignement, langue, état d'esprit ...) dans le rude programme de formation qui leur est assigné.

CFPNA: Hawthorne Field - Coll° G. Girardet. CFPNA: Hawthorne Field - Coll° EdGMPC. CFPNA: Hawthorne Field - PT-17 line Up -Coll° EdGMPC

Hawthorne Field - La Base - PT-17 en vol - Le Tarmac.

CFPNA: Hawthorne Field - Coll° Pluvi CPNA: Entrainement - Coll° Raymond Besson CFPNA: Hawthorne Field - Coll° G Girardet.

Défilé avant la formation - Apprentissage sur Boeing PT-17 et bizutage après le premier laché.

  CFPNA: Hawthorne FIeld - Coll° EdGMPC CFPNA: Hawthorne Field - Coll° EdGMPC.

Hawthorne Field - Au rassemblement avant le Physical Training.

  CFPNA: VJ Day - Hawthorne Field - Coll° G Girardet. CFPNA : Graduation Parade - Coll° G Girardet. CFPNA: VJ Day - Hawthorne Field - Coll° Marcel Hoerner.

 Les Célébrations françaises du VJ Day (8 Mai 1945) et de l'Air Force Day (01 Août 1945) à Hawthorne Field.

Courrier de l'Air 07.45FRENCHMEN.... (extraits) Courrier de l'Air 07.1945.

A cette époque l'idée d'avoir des Français à Hawthorne nous parut effarante. Dès le premier contact les officiers vinrent en avant-garde avec leurs uniformes bleu-marine, leur casquette à coiffe blanche, leur salut, tête tournée, la main soigneusement gantée, leur élégance, nous déconcertèrent. Nous nous demandâmes réellement si nous aurions droit à un baiser après chaque lâché !...

Puis arriva la première classe et ce fut presque un désappointement. En combinaison de vol, les nouveaux venus ne différaient en rien des cadets américains. Signalons toutefois qu'un certain pourcentage d'élèves avaient déjà volé...mais ne préfèrèrent pas faire état de leurs heures de vol antérieures. Ainsi, un de mes poulains, après quelques leçons en double commandes se mit à voler comme un vétéran et termina le cours avec un "A" (note très rarement accordée). J'eus de la difficulté à lui faire admettre qu'il avait à son actif 300 heures de vol.

Il y a pourtant un façon très simple de s'en rendre compte. La manette des gaz sur les avions français agit en sens inverse. Si un élève, instinctivement la bloque en avant pour couper, c'est qu'il a déjà volé en France.

UN MONITEUR AMERICAIN.

  Retour Tuscaloosa. Plan du Site. Vers Gunter Field.

Accueil - Home Page.

 Copyright © - P. LAVERDET - 2001/2017. 

E-mailWebmestre.